CONFERENCE JALLE ASTRONOMIE, VENDREDI 10 MARS 2017

Mots-clés : Conférence
featured image

La conférence mensuelle de JALLE ASTRONOMIE aura lieu à la MAISON DES GESTES DU DEVELOPPEMENT DURABLE, Parc des sports Colette Besson, MARTIGNAS, le vendredi 10 mars 2017, à 21 heures.
Elle sera présentée par: Francis DELAHAYE, ASTRONOME.

Les astéroïdes sont les planètes mineures du système solaire. Lorsque leur diamètre dépasse 1000 km, leur forme peut être sphérique, et alors ils peuvent être nommés planètes naines. C’est le cas de l’astéroïde Cérès, découvert en 1801 par l’astronome Giuseppe Piazzi à l’Observatoire de Palerme en Sicile. Il ne s’imaginait pas qu’en cette fin d’année 2016, ce sont près de 500000 planètes mineures numérotées et 250000 planètes mineures non numérotées qui ont été répertoriées par le MPC (Minor Planet Center).

Les astéroïdes se situent en grande majorité dans la Ceinture Principale entre Mars et Jupiter. Il y a aussi les Géocroiseurs dont l’orbite est proche de celle de la Terre, les Troyens situés sur les points de Lagrange de Mars et de Jupiter et enfin la Ceinture de Kuiper, située au-delà de l’orbite de Neptune.Leur albédo nous renseigne sur leur composition chimique. Ils sont de type carboné, siliceux ou métallique.

Certains astéroïdes de la famille EGA (Earth Glazers Asteroids) peuvent frôler la Terre.Le risque de collision n’est pas négligeable. Meteor Crater en Arizona est un parfait exemple d’impact. Un programme de surveillance et de détection automatique avec le programme Spacewatch suit les astéroïdes potentiellement dangereux pour la Terre.

L’observation des planètes mineures n’est pas aisée. Le nom « astéroïde » signifie « qui ressemble à une étoile ». Il faut plusieurs heures d’observation pour constater le mouvement propre de la planète mineure sur la voûte céleste parsemée d’étoiles. Il faut profiter de leur passage en opposition avec le Soleil ou de leurs conjonctions avec des étoiles facilement identifiables pour les observer.

Les occultations d’étoiles par les astéroïdes permettent, dans le cas d’observations positives, de déterminer le diamètre de la planète mineure. Observer leur courbe de lumière déterminera la forme et la période de rotation.

Quelques missions d’explorations spatiales, ont permis de survoler ou de se poser sur des astéroïdes afin d’en étudier la composition pour comprendre l’origine du système solaire.

Francis DELAHAYE
Membre et Lauréat de la Société Astronomique de France
Membre de la Société d’Astronomie des Pyrénées Occidentales.