Jalle Astronomie à Samarcande

Étiquettes : , Conférence, Samarcande, Sciences & Techniques
featured image

Le 16ème Festival International du Film d’Archéologie s’est tenu à Bordeaux du 22 au 27 octobre 2018 sous l’égide de Monsieur Max Schvoerer, président d’ICRONOS.
Cette belle manifestation a fait honneur à Jalle Astronomie lors de la soirée du jeudi 25 octobre à Martignas, salle Gérard Philipe.

La parole est aux présidents

Monsieur Christian SALA, président de Jalle Astronomie, a ouvert la soirée : remerciements aux associations amies et partenaires, aux représentants de la ville de Martignas pour leur participation à cet événement et présentation du programme.
Puis il a passé la parole à Monsieur Max Schvoerer, président d’ICRONOS, qui a fait des allocutions remarquées sur les travaux de recherches archéologiques, dont la maquette de l’observatoire, réalisation tant scientifique que pédagogique pour laquelle toute une équipe de notre club s’est impliquée.

  • Ouverture de la soirée par Christian Sala

  • Allocution de Max Schvoerer

3 temps forts

  • Projection du film hors compétition consacré au grand astronome Ouzbek, père de l’observatoire de Samarcande : Ulugh Beg, l’homme qui révéla l’univers.
  • Conférence animée par Michel Vidal sur l’observatoire de Samarcande et la conception de la maquette réalisée par Jalle Astronomie : Jalle Astronomie et Ulugh Beg.
  • Présentation de la maquette de l’observatoire d’Ulugh Beg au public par ses créateurs.
  • Présentation de la soirée animée par Michel Vidal

  • Conférence sur l’observatoire : « Jalle Atronomie et Ulugh Beg »

  • Jean-Dominique Coursaut présente la maquette

La Science au secours de l’Histoire

Le film retrace la vie romancée du prince Ulugh Beg, astronome et mathématicien du XVème siècle dans l’actuel Ouzbékistan. Il met en lumière la démarche scientifique qui l’a conduit à concevoir un monumental observatoire grâce auquel il a pu établir un catalogue astronomique qui fait encore référence aujourd’hui.

Au début du XXème siècle, les archéologues qui découvrirent les restes enfouis de l’observatoire n’avaient aucune idée de son aspect global ni de son utilisation réelle. Il n’a subsisté aucun plan, aucune documentation précise de cette réalisation hors norme.

Un long travail de recherche et de documentation a été entrepris par Michel Vidal, en collaboration avec des scientifiques et des universitaires.
En compagnie de Max Schvoerer, Michel Vidal a fait un voyage d’étude sur place pour relever précisément les cotes de la partie souterraine du quadrant, seul vestige restant. Les relations nouées avec les scientifiques Ouzbeks sont à d’ailleurs l’origine du tournage du film projeté lors du festival.

Une équipe s’est constituée pour mener à bien un projet d’envergure : la réalisation d’une maquette qui redonnerait vie à l’observatoire de Samarcande. Jean-Dominique Coursaut en a assuré la conception : plans d’après les hypothèses architecturales, expérimentations pour en vérifier la faisabilité, etc.

Après 3 années d’intense investissement, la maquette officiellement présentée le 10 octobre 2013 a rencontré un vibrant succès qui ne s’est pas démenti depuis.

Pour tout savoir sur la réalisation de cette maquette par les membres du club, vous pouvez consulter l’article : Observatoire de Samarcande sur le blog de notre association.

Articles reliés