CONFERENCE A JALLE ASTRONOMIE, le 23 OCTOBRE 2015

Étiquettes : Conférence
featured image

La conférence mensuelle de JALLE ASTRONOMIE aura lieu le vendredi 23 octobre 2015, à 21 heures, MAISON DES GESTES DU DEVELOPPEMENT DURABLE, Parc des Sports Colette Besson, MARTIGNAS SUR JALLE.
 
Elle sera présentée par ASTRID BERGEAT (Maître de conférences), de l’Institut des Sciences Moléculaires, Université de Bordeaux, 33405 TALENCE. Elle aura pour thème: LES EXPERIENCES EN LABORATOIRE AU SERVICE DES OBSERVATIONS:  1ère partie_ DETERMINATION DES CONDITIONS PHYSIQUES.  

Les étoiles naissent dans des nuages moléculaires, qui sont de grosses nébuleuses de gaz et de poussières. Comment étudier les réactions physico-chimiques dans ces milieux interstellaires extrêmes ? Généralement ce sont les calculs théoriques et les observations astronomiques qui prédominent. Mais pour valider les premiers et permettre de comprendre les deuxièmes, il est intéressant de pouvoir réaliser des expériences en laboratoire.

Ce sont les études que nous menons depuis plusieurs années, sur des réactions qui se produisent dans ces nuages moléculaires, caractérisés par des températures très basses (de l’ordre de 10 Kelvin soit – 263°C). Un bref aperçu des techniques possibles pour les expériences en laboratoire sera donné. Mais comment déterminer la température dans ces milieux non accessibles ou la densité des molécules ? Les astrophysiciens les déduisent des spectres qu’ils enregistrent. Nous verrons que pour y arriver, il est nécessaire de connaître les phénomènes de transfert d’énergie entre les molécules, ainsi que toutes les données spectrales. Mais à de telles températures, l’énergie cinétique moyenne des molécules (c’est-à-dire l’énergie des molécules en mouvement) est très faible. Dans ces conditions, quand les molécules jouent au billard, les collisions ne suivent pas les « règles du jeu » de la mécanique classique mais plutôt celles de la mécanique quantique. Quelques exemples et leurs implications seront donnés.

Articles reliés