LAURENT DESBATS, UN ASTRONOME AMATEUR ECLAIRE

Tags: , Featured article, Astrophotography
featured image

La galerie du site web Jalle Astronomie « jalle-astro.fr » présente aux curieux de splendides photos des astres qui peuplent l’Univers : planètes grandes et petites, soleil, lune, amas d’étoiles, nébuleuses, galaxies, voie lactée…Derrière ces images se trouvent des astronomes amateurs adhérents de l’Association Jalle Astronomie. Ces personnes qui déploient leurs télescopes ou lunettes pendant les nuits étoilées font un remarquable travail de prise de vue qui doit ensuite être complété par des heures de traitement logiciel pour nous faire déguster des images sublimes, dont quelques unes n’ont rien a envier à celles des sites spécialisés.
Nous avons eu envie d’aller à la rencontre de l’un de ces astronomes éclairés pour en savoir plus sur sa passion, ses motivations, son expérience et sur sa manière d’opérer.
Merci à Laurent DESBATS d’avoir accepté d’être le premier à nous livrer quelques clés de son engagement en astronomie et en astrophotographie.

Vos débuts en astronomie ?
J’ai débuté l’astronomie il y a de cela maintenant 2 ans avec mon inscription à Jalle Astronomie.
Très rapidement pour réaliser mon rêve de voir une galaxie, ce qui semblait impossible en tant qu’amateur, je me suis équipé d’un télescope permettant de donner forme à mon rêve.
J’ai très rapidement acheté un télescope C8 avec une monture CG5, avec l’idée de prendre en photo ce que je vois à l’œil.

Vos premières sensations ?
Après avoir vu Andromède comme une tache floue à l’œil, j’ai mis mon appareil photo numérique (APN) à la place de l’oculaire, et vu le résultat en termes de détails et de couleurs, j’ai abandonné le visuel pour la photographie.

Où opérez vous ?
Je prends toutes mes photos de mon jardin à Saint Jean d’Illac, malgré une certaine pollution lumineuse très prégnante vers Bordeaux.
Je suis en train de construire un observatoire, à partir d’un abri de jardin avec un toit qui se déplace.

Comment opérez vous ?
J’utilise actuellement une lunette pour les grands champs et le C8 pour le planétaire et les galaxies. J’ai opté pour une nouvelle monture de type AZEQ6, car pour la photographie, la monture est le maillon le plus important.
L’astrophotographie demande des pauses longues, la majeure partie de la nuit, pour obtenir suffisamment d’informations sur le sujet choisi. Il faut ensuite pratiquement le même temps pour les transformer en images à l’aide de logiciels spécialisés.

  • Laurent Desbats _Jupiter_8/8/20 _23h30 _C8_ASI 224mc,_Barlowx2

  • Laurent Desbats_Lune_ 4/4/2020_ lunette TS 102/512_apn Canon 60D_ Barlow x5_asi224mc.

  • Laurent Desbats_Nébuleuse de l’Aigle_40 imgx360s_23/05/2020_ lunette 102/520_apn canon 60D

  • Laurent Desbats_NGC6992 Nébuleuse du voile_ lunette Ts Optics_ 7 h de pose _ 10 et 24/6/2020.

  • Laurent Desbats_Saturne_2/9/20. C8, ASI 224mc_ Barlow x2 et ADC ZWO.

  • Laurent Desbats_Comete Neowise_11/7/2020_ apn Canon 60D_lunette 102/520_36 imgx10s

Les cailloux dans la chaussure de l’astrophotographie ?
– Les nuages et surtout celui qui passe au bout de 30 minutes et qui vous fait perdre toute la prise de vue de la nuit car cela a déréglé l’autoguidage, à mon insu. Vous ne vous en rendez compte que le matin, au visionnage des enregistrements, car la prise de vue ne nécessite pas de surveillance permanente.
– La lune presque 2 semaines toutes les 4 semaines qui empêche le ciel profond,
– Le retournement du télescope au méridien qui m’oblige à mettre le réveil à 3 heures du matin pour que l’APN ne tape pas dans le pied de la monture,
– Il fait beau la semaine quand on travaille mais très rarement le week-end,
– La mise à jour du système d’exploitation Windows au milieu de la nuit (bien penser à la mettre en
manuel),
– Le chat qui se frotte à la monture,
– Les amis qui arrivent à 21 heures en voulant « regarder mes étoiles » alors que vous êtes en prise de vue depuis 20h00 (hiver) ou bien le seul soir de beau temps depuis 2 mois, un week-end, sans nuage et sans lune en été (du vécu).
– une invitation à honorer juste le soir parfait,
– le prix des matériels : ça coute cher comme passion.
En bref l’application la plus regardée de mon téléphone c’est la météo.

Les moments de plaisir ?
Mais tout ça pour le plus grand plaisir du résultat, quand l’image apparaît juste après l’empilement, vous mettez auto-ajustement et là le bonheur, plein de détails et de couleurs.
Bon ensuite c’est entre 2 et 7 heures de traitement pour sortir une photo, on fait plein de versions différentes puis je demande à ma fille de choisir la plus jolie et j’efface les autres.
Ce qui est sympa aussi, c’est de temps en temps d’aller s’embêter à tout mettre en place à Berganton, le site privilégié par les astronomes de Jalle Astronomie, pour échanger entre passionnés.

  • Laurent Desbats_M31, Galaxie Andromède_13h de pose: 264imgx180s_11-22/9/20 et 24,28/12/19_Lunette TSAPO 102/520_apn Canon 60D

  • Laurent Desbats_ M51, Galaxie du Tourbillon_ 31/3/2020_1,5h de pose _Lunette TS 102/512_apn Canon 60D

  • Laurent Desbats_Triplet du Lion [M65, M66, NGC 3628]_21/02/20_180 imgx120s_Lunette 102/520 TSAPO102Q_apn Canon 60D

Si cette illustration de l’activité passionnée de Laurent Desbats vous a plu et si elle déclenche l’étincelle de la découverte de l’astronomie et de l’astrophotographie, l’Association Jalle Astronomie vous ouvre ses portes. Vous pourrez ainsi vous familiariser à cette activité, être conseillé et initié sur les matériels, participer aux séances de formation dispensée aux adhérents, vivre les instants magiques des observations du ciel soit à son observatoire de Martignas sur Jalle soit sur les sites dédiés et profiter de la convivialité du club lors des réunions hebdomadaires et des divers ateliers d’initiation.

Contact : JALLE ASTRONOMIE
6 rue de la Marne
33127 Martignas sur Jalle
Tél. : 05 56 78 03 79 et 07 85 72 30 66
email : jalle.astro@wanadoo.fr

Nos Permanences
Mercredi après-midi de 14 h 30 à 18 H.
Samedi après-midi de 14 h 30 à 18 H.
Pour les observations : Vendredi à 21 h.

Article préparé et publié par Michel Vidal , à partir des informations recueillies auprès de Laurent Desbats.

Related Posts