Réunion de démonstration de la maquette « Observatoire de Samarcande »

Étiquettes : Médias, Observatoire
featured image

Samedi 7 décembre 2013,  35 personnes se sont retrouvées au siège de Jalle Astronomie pour assister à une démonstration publique du fonctionnement de la maquette de l’observatoire de Samarcande réalisée par l’atelier éponyme  de Jalle Astronomie. L’assemblée était composée de personnes de l’OAREIL (Université du Temps Libre de Bordeaux) et de Jalle Astronomie.


Les promoteurs du projet de Jalle Astronomie, Michel Vidal et Jean-Dominique Coursaut, ont présenté  le déroulement du projet, la conception et le fonctionnement de la maquette. Puis ils ont montré comment, à partir de la mesure de la position de l’image du soleil qui se forme sur les arcs du quadrant, les astronomes de l’époque d’Ulugh Beg pouvaient déterminer des grandeurs fondamentales comme l’angle de l’axe de rotation de la Terre avec le plan de l’écliptique ou la latitude du lieu d’observation.

  • architecture maquette, quadrant, laser – photo atelier JA

  • Architecture interne de la maquette – photo m.vidal

Les travaux fondamentaux pour développer le projet ont été passés en revue: recherche documentaire car aucun document décrivant l’architecture de cet observatoire n’existe, échanges scientifiques avec l’Université de Bordeaux et des scientifiques Ouzbeks, recherche architecturale pour mieux concevoir et décorer la maquette,  coopération avec le groupe Sciences et Patrimoine de l’OAREIL.

L’exposé sur la conception de la maquette a rendu compte de tout le travail scientifique réalisé pour comprendre la structure et le fonctionnement de l’observatoire et du quadrant: obtention d’une image nette du soleil au travers d’un opercule calibré, procédé précis de mesure de la position de l’image, équipement des arcs du quadrant pour recevoir le matériel de mesure de la hauteur du soleil, étalonnage du quadrant pour connaître les coordonnées angulaires précises,…

La partie pratique a décrit le procédé imaginé par l’atelier Jalle Astronomie pour expliquer comment on peut mesurer  avec précision la hauteur du soleil : détermination de la position angulaire de l’image en combinant la hauteur du soleil dans le plan méridien, variable suivant les jours,  avec son déplacement  dans le plan perpendiculaire (rotation de la Terre sur elle-même). Le soleil est simulé, dans la maquette,  par un laser mobile selon  2 degrés de liberté orthogonaux.

On améliore ainsi  la précision, en mesurant le  centre de l’image dans son déplacement d’un arc à l’autre du quadrant, ce que devait faire  Ulugh Beg dans  la réalité à  l’observatoire de Samarcande.

  • architecture du laser – photo atelier JA

  • image laser sur le quadrant

Pour plus d’informations sur la réalisation de la maquette et les mesures, visiter note page sur l’atelier Samarcande ici.

Des projets de développement de l’utilisation de la maquette ont été évoqués, comme la promotion de la maquette auprès du Conseil Général de la Gironde, de la Mairie de Martignas, de l’Ambassade de France en Ouzbékistan, de l’Ambassade d’Ouzbékistan en France,  une présentation de la maquette en Ouzbékistan, ainsi que diverses conférences publiques.

Articles reliés